Accueil Compte Articles Annonces Documentation Serial Number Forums Tchat Galeries Photos Téléchargement Boutique Contact Liens Web English version
Recherche
Divers : Appareil de soudure Multiplaz 3500
 Envoyé par webmaster. le 6/6/2012 0:31:58 (lectures 10152)

Divers Objet : Démonstration d’un appareil de soudure de type "à hydrogène" Suite à un post ouvert sur MILJEEP parlant d’un appareil de soudage permettant de réaliser des soudures en qualité "TIG", de braser, de découper tout type de métaux SANS gaz, l’équipe de MILJEEP a souhaité en savoir plus.

Dans un premier temps, nous avons essayé de trouver des informations sur Internet. D’une part sur le site de l’importateur, d’autre part auprès de forums spécialisés dans le domaine de la soudure et/ou du découpage plasma.

Malgré nos recherches, nous avons trouvé très peu d’avis d’utilisateurs sur les forums. C’est pour cette raison que nous avons décidé de prendre contact directement avec l’importateur de ce produit.

Christophe, (Yellow-corner) a donc téléphoné à l’importateur, Monsieur Christophe Mourain afin d’obtenir de plus amples informations sur ce produit. Son origine, le procédé, la composition du poste … Toutes ces informations seront publiées dans ce compte rendu.

Afin d’aller plus loin dans l’analyse de ce produit, Monsieur Christophe Mourain nous a aimablement proposé d’organiser une séance de démonstration avec possibilité d’essayer le MULTIPLAZ 3500. Pour des raisons de logistique, l’organisation de cette séance de démonstration a été laissée à Michel (Michel94) qui se trouve en région parisienne.

Finalement, MILJEEP a donc pu s’organiser afin de recevoir Monsieur Christophe Mourain dans les locaux de l’UNIVEM à Satory.

L’appareil MULTIPLAZ 3500 :

C’est un poste plasma portable conçu pour le soudage, le brasage et la découpe des métaux. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur cet appareil en vous connectant sur le site http://multiplaz.cnodirect.com

Cet appareil fonctionne en 220 volts mono et utilise comme seule autre énergie … De l’eau et un peu d’alcool.



Présentation du poste :

Encombrement   : Façade 14 x 19 cm, (l x h) Profondeur            : 40 cm.
Poids                    : Environ 11 Kg
Alimentation          : 220 volts 16A monophasé

Le générateur est composé d’une façade étanche permettant, à l’aide de deux boutons, de sélectionner le type d’utilisation (chauffage/soudage ou découpage) ainsi que de quatre autres boutons permettant de régler l’intensité dans les deux modes d’utilisation.

Sur la partie basse de la façade, ce trouve une prise pour le branchement de la torche et une sortie pour la "masse".

Avis MilJeep : Contrairement à ce que l’on pourrait penser en voyant les photos, le corps de l’appareil est bien métallique et semble robuste. Le tableau de commande est de type étanche, un film souple recouvre l’ensemble du tableau.


La face arrière est équipée de deux ventilateurs de bonne taille permettant le refroidissement du générateur.
Le générateur est protégé par un fusible accessible lui aussi en face arrière.


Accessoires
Le poste est accompagné de deux torches, La première est dédiée aux opérations de soudage, la deuxième aux opérations de découpage.
Le corps des torches est en matière plastique épaisse pour une bonne isolation thermique de la lance.
Les nozzles (buses) sont en inox ou en cuivre
Le poid d’une torche est de 500 Gr
L’appareil est fourni avec tous les consommables et un outil permettant leur démontage et leur réglage.

Les torches

Suivant le travail à effectuer, soudage ou découpe, la torche,  le nozzle, (buse) et le chargement en fluide n’est pas identique

Une torche pour le soudage, avec un nozzle ayant un trou de gros diamètre. (2 mm) Elle fonctionne avec un mélange d'eau et d'alcool pour créer une atmosphère protectrice lors de la soudure.

Une torche pour la découpe, avec un nozzle ayant un trou de petit diamètre. (1 mm) Il est donc possible de réutiliser les nozzles de soudage usés en les reperçant à 2 mm. Elle fonctionne uniquement à l'eau, il est possible de l’utiliser pour découper et chauffer des pièces.


Le Kit d’entretien


Il est composé d’un jeu de :
•    6 nozzles,
•    5 cathodes,
•    3 tubes quartz,
•    2 supports de cathode,
•    Un foret.

La démonstration
1.    Fonction de découpage (découpe  de 1 à 16 mm d’épaisseur)

Utiliser la torche de découpe, monter la buse et effectuer les réglages grâce à la clef et le calibre livrés avec l’appareil. Ne pas oublier de remplir le réservoir de la torche avec de l’eau en utilisant la seringue fournie. Le volume d’eau oscile entre 40 et 50 ml  et  correspond à 20 mn de travail environ.
a.    Mise sous tension et allumage de la torche.
Pour allumer la torche, pas besoin d’allumettes, ni de briquet ou autre, une simple pression sur la molette placée à l’arrière de la torche et elle s’allume.
Laisser fonctionner quelques secondes pour sécher la buse et évacuer l’excédent d’eau,  l’appareil est prêt pour le travail de découpe du métal.

Le réglage est simple, bien que demandant une adaptation, en effet, ici pas de manomètre ni de robinet ou presque.
Un abaque est fourni avec l’appareil, quelques tableaux simples et très explicites.
Les réglages du voltage et de l’ampérage sont réalisés en agissant par touches successives sur le tableau de bord puis sur la molette au dos de la torche.
A l’allumage l’appareil se positionne automatiquement en valeurs moyenne de fonctionnement.

L’ampérage pourrait etre comparé à l’acétylène d’un chalumeau classique, ou les variations jouent sur  la puissance nécessaire pour travailler le métal.
Assez de théorie, Passons à la pratique !!
b.    Test de découpe tôle fine.
La découpe est très rapide et propre, vous remarquerez que malgré la température délivrée par la flamme, 8 000 °C, la dissipation dans la pièce est limitée. Cela est dû justement à la température focalisée du dard qui permet de travailler plus rapidement.





c.    Test de découpe tôle épaisse. (10mm)
Pour ce test, nous avons pris un morceau d’acier de 10 mm d’épaisseur.


Allumage de la torche, mise en place … C’est parti ! La découpe est précise et nette. (On voit le bras de compas, non utilisé dans cette phase
Les scories s’éliminent avec un marteau de soudeur.

Avis MilJeep : On peut remarquer que lors d’une découpe d’acier d’épaisseur 10 mm, le métal n’est pas complètement "chassé" comme il le serait en utilisant un appareil de découpe plasma professionnel. (on parle d’appareil Pro et non pas de ceux que l’on peut trouver en GSB) Malgré cela, les scories s’enlèvent assez facilement à l’aide d’un marteau de soudeur

d.    Test de découpe d’une tige filetée. (12mm)
Pour ce test, nous avons utilisé une tige filetée de 12 mm de diamètre.

Aucun souci pour couper la tige filetée de 12 mm et le fer plat de l’étrier. On peut voir sur cette photo que la zone de chauffe est très localisée

e.      Test de découpe  d’une barre ronde. (16mm)
Pour ce test, nous avons utilisé une barre ronde de 16 mm de diamètre.

Malgré une légère résistance, la barre ronde de 16 mm de diamètre est découpée avec facilité. Pour faciliter la découpe, il reste possible, si nécessaire, de faire tourner la barre tout en découpant.

Ci-contre, le résultat de la découpe.

f.         Test de découpe circulaire dans une tôle fine (compas)
L’objectif de ce test est de réaliser une découpe circulaire dans une tôle de fine épaisseur.

Grace au montage d’un porte-accessoire, un bras  avec une pointe de compas permet de découper rapidement des trous circulaires très nets sur tôle fine

Tous les essais de découpe ont été réalisés sans aucun gaz ! Juste de l’eau.

Avis MilJeep : On peut remarquer que la découpe provoque peu de bavures de part et d’autre de la pièce. En tout cas, plus propre qu’avec un oxy-découpeur.

2.     Fonction de soudage (avec ou sans metal d'apport)

Utiliser la torche pour souder, monter le buse et effectuer les réglages grâce à la clef et le calibre livrés avec l’appareil. Ne pas oublier de remplir le réservoir de la torche.


Pour le soudage la charge en fluide de l’appareil se fait avec de l’eau additionnée d’éthanol. (simple carburant à base d’alcool à brûler comme celui des poêles de chauffage d’appoint) ce mélange à 50/50 permettra d’obtenir une atmosphère neutre dans la flamme, empêchant la corrosion de la soudure.
a.    -Test de soudage sans métal d’apport sur tôle fine.
Pour ce test, nous avons utilisé un panneau de remorque sur lequel nous avons rapporté une tôle emboutie
Bien que cet appareil ne soit pas adapté au soudage de tôles très fines (moins de 1mm) nous le testons sur le flan d’une remorque en cours de restauration avec de la tôle de 1,5 mm. L’essai est réalisé sans métal d’apport, la chauffe est très rapide et une certaine dextérité est nécessaire (On s’habitue rapidement au maniement de la torche)
Comparatif:


Comparaison entre une soudure effectuée avec un chalumeau classique (à gauche) et le Multiplaz 3500 (à droite, souligné en rouge)
On constate de suite la différence de largeur de la zone de chauffe et par conséquent, une différence de déformation de la tôle.
Après quelques minutes de mise en pratique, les cordons de soudures sont acceptables 
Autre exemple de soudure avec le Multiplaz 3500 sur notre panneau de remorque.

b.    Test de soudage sans métal d’apport sur tôle moyenne.
Ici, nous allons souder de la tôle d’épaisseur moyenne.

Pointage des pièces tenues à main nue, la fusion est rapide.
L’avancement est un peu plus rapide qu’avec un chalumeau classique, cela est du à la température de la flamme.


Sur cette photo, on peut voir la bonne pénétration de la soudure.
c.    Test de soudage sans métal d’apport sur tôle épaisse.
Pour ce test, nous avons pris deux plaques d’acier d’environ 5 mm d’épaisseur.

Réalisation d’une soudure "bord à bord".

Une fois la soudure réalisée, remarquez la largeur de la zone de chauffe, elle reste très localisée !


d.    Test de soudage avec métal d’apport sur tôle moyenne.
Essai de soudo-brasage d’une patte sur un réservoir.

Chauffe rapide de la pièce, soudure réalisée facilement en utilisant une baguette de brasure enrobée. Même dans un espace restreint.
Vous remarquerez le peu de dégât sur la peinture du réservoir, l’avantage d’une chauffe puissante et très localisée.

Important : En fin d’utilisation de la torche, et après extinction de celle-ci, il est IMPERATIF de refroidir le buse en le plongeant dans un récipient d’eau froide.


e.    Exemple de prix des consommables.
Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de prix des consommables pour le MULTIPLAZ 3500.
Kit d’entretien (6 nozzles, 5 cathodes, 3 tubes quartz, 2 supports de cathode, 1 foret)    126,50 euros
Pochettes de 6 nozzles (3 pour découper, 3 pour souder)    38,50 euros
Pochettes de 5 cathodes    36,00 euros
Rallonge de 3 mètres    89,00 euros
Durée de vie des consommables :
Nozzle    Les nozzles durent à peu près 20h. Quand celui de découpe est usé et comme le trou est de 1 mm on le perce à 2 mm et cela devient un nozzle de soudure.
Cathode    Une cathode dure environ 60h. On peut les retailler au moins 4 fois à l’aide d’une perceuse et d’une lime.    
Tube quartz    Nettoyage. A changer lorsqu’ils sont cassés. (aléatoire)    
Support de cathode    A changer lorsqu’on a oublié de graisser un peu la cathode au montage.     

Vous pouvez retrouver tous les tarifs du MULTIPLAZ 3500 et de ses accessoires en vous connectant sur la page de MULTIPLAZ France.
http://multiplaz-france.com/4-les-consommables-du-multiplaz
 
3.    Conclusion et impressions
Le MULTIPLAZ 3500 permet la
-Découpe, équivalente à l’utilisation d’un oxycoupeur sans chalumeau ni  bouteille.
-Soudure de tôles fines, équivalente à un  Mig sans poste ni bouteille (argon équivalent)
-Soudure de tôles épaisses, équivalente à l’utilisation d’un poste arc, sans poste ni baguette (électrodes)
-Chauffe de pièces, équivalente à l’utilisation d’un chalumeau oxyacétylénique, sans chalumeau ni bouteille.
Et en prime, plus besoin d'allumettes, ni briquet ou autre !
En revanche pour une utilisation adéquate, il est important de bien lire la notice pour se familiariser avec le "système" de réglage qui bien que différent d’un chalumeau classique, est dans la même logique oxygène-voltage et acétylène-ampérage.
La prise en main du matériel pour réaliser de la découpe et du soudage se fait sans problème, même pour un non initié à la soudure.
a.    Le MULTIPLAZ 3500
L’appareil est fourni complet avec tous les accessoires nécessaires à sa mise en œuvre, (hors eau et alcool) à savoir :
•    Une torche pour la chauffe et le soudage,
•    Une torche pour la découpe,
•    Un câble de masse,
•    Une clé de maintenance,
•    Deux supports de torche,
•    Un kit d’entretien, (tubes quartz, nozzles, …)
•    Un sac de transport,
•    Une vidéo technique en français.
Prix de l’appareil : 1 760 Euros TTC
Fabriqué en chine comme bon nombre de produits électroniques mais sous le contrôle d'un patron russe, avant la livraison l'outil passe un contrôle qualité français. Démonstration sur rendez vous en direct live sur demande auprès de l’importateur Monsieur Christophe Mourain.


b.    Comparatif par rapport aux autres produits et positionnement du MULTIPLAZ 3500
Le MULTIPLAZ 3500 est un appareil 3 en 1 avec des points forts indeniables
•    Complète autonomie et très forte indépendance sur les consommables, (pas de gaz)
•    Encombrement minime,
•    Utilisation simple,
•    Prix attractif.
 

Equivalent en matériel standard :
Pour avoir l’équivalent en matériel standard, c’est-à-dire, un poste Mig, un poste oxyacétylénique et un poste de découpe au plasma, il faudrait un investissement important.
•    Poste à souder Mig
o    Pour le bricoleur, à partir de 200 euros en GSB (de piètre qualité)
o    Pour l’utilisateur plus averti, entre 800 et 1700 euros pour un poste de gamme moyenne, (hors bouteille et les recharges en gaz)
•    Poste à souder oxyacétylénique
o    Petit poste portatif (chariot, 2 bouteilles, mano-détendeurs, chalumeau et tuyaux), 800 euros environ, (Coût de la recharge pour 2 bouteilles, environ 124 euros) (autonomie 8 à 10 h environ)
o    Poste semi-pro avec ensemble manodétendeurs, chalumeau et 5 m de tuyaux à partir de 230 euros. (vous choisissez la taille des bouteilles à acheter à part)
Mano détendeur à partir de 110 euros, chalumeau à partir de 120 euros
Coût de la recharge en gaz selon taille de la bouteille.
•    Poste de découpe plasma
o    Pour le bricoleur, à partir de 300 euros en GSB (de piètre qualité)
o    Pour l’utilisateur plus averti, entre 900 et 2000 euros pour un poste de gamme moyenne.

c.    L’avis des participants

Ils ont aimé
•    Maniabilité,
•    Plus besoin de gaz,
•    Polyvalence, (soudage et découpage)
•    Simplicité d’utilisation, (prise en main rapide, même pour une personne n’ayant jamais soudé)
•    Abaque d’utilisation très claire.
Ils ont moins aimé
•    Prix, (un peu trop élevé)
•    Longueur de câble des torches, (1 mètre en plus serait parfait)
•    Prix des consommables (38 euros TTC pour un jeu de 6 nozzles)
 
Commentaires des participants

Michel94
"Si les capacités de travail sur de la grosse serrurerie sont limitées, cet ensemble est très bien adapté à nos travaux de restauration de véhicules et tous travaux de soudages courants."

Catherine
"Plus besoin de gaz, si on tombe en panne le samedi après-midi, on peut aller chez Castoche chercher de l'alcool."

"Pour les agriculteurs et ceux qui font des raids, matériel transportable, moins de 10kgs, il faut juste un petit groupe électrogène de 3KW."
"Poste équivalent à un poste arc en électrodes de 3,2 (ce n'est que mon avis)"
"Il faut tout de même prendre en compte le prix des pièces de rechange qui sont données pour environ 20 heures de fonctionnement. (nozzles)"

Yellow-corner
"Bien que n’ayant pas participé à cette démonstration, j’ai pu échanger à plusieurs reprises avec Monsieur Christophe Mourain concernant le Multiplaz 3500 mais aussi avec Seb-81 et Catherine. Cet appareil est tout à fait adapté à la restauration d’un véhicule."

"Bien sûr, il ne remplacera pas un ensemble de matériels professionnels haut de gamme ! Mais qui, de nos jours a les moyens de s’offrir un poste Mig, un poste oxyacétylénique et un poste de découpe plasma ? (environ 10 Keuros) A moins d’une utilisation intensive."
"L’avantage que je vois dans ce poste, c’est sa portabilité et sa polyvalence pour une utilisation non intensive, le cas de bon nombre d’entre-nous."
"Pour finir, je pense que c’est un bon investissement pour quelqu’un qui n’est pas du tout équipé."

Miljeep
"En bref le Multiplaz 3500 apparaît comme le "nouveau" couteau suisse du restaurateur"

Cet article a été réalisé avec le concours de Michel94, Miller, Catherine, Seb-81, Yellow-corner, Miljeep.
L’ensemble de la Team MILJEEP remercie Monsieur Christophe Mourain (importateur du Multiplaz 3500) pour sa disponibilité et sa prestation lors de cette démonstration organisée à la demande de MILJEEP.
Source mai 2012

 

 
Liens relatifs

· Lire plus dans le sujet Divers
· Article par webmaster

Article le plus lu dans le sujet Divers
· Appareil de soudure Multiplaz 3500

Dernier article dans le sujet Divers
· Appareil de soudure Multiplaz 3500

Format imprimable  Envoyer cet article à un ami



- Page créée en 0.07 Secondes -